Un plastique fabriqué à partir de végétaux ? mais que va-t-on manger alors ? Cette question nous est posée fréquemment.

Parce que nous voulons apporter une réponse à cette interrogation, et que notre souhait est d'apporter une alternative réellement éthique aux plastique traditionnels, nous avons cherché à mieux connaitre le marché de l'amidon, duquel est extrait le sucre qui sert à fabriquer la plupart des bioplastiques actuel, et ceux que nous utilisons.

Le marché européen de l’amidon représentait en 2007 environ 4,6 millions de tonnes.

50 % de la production européenne d’amidon est utilisé en agroalimentaire pour ses propriétés épaississantes et en substitution de la matière grasse, des huiles végétales et du sucre pour apporter goût et crémeux aux plats préparés tels que les surgelés ou les desserts. Il est également utilisé à la place de la gélatine ou de la pectine afin de réduire les coûts de production. Les applications en confiseries et pâtisserie représentent 47 % de ce marché (2007).

L’industrie papetière utilise 25 % de la production d’amidon. La fabrication de papier et carton recyclés nécessite une plus grande quantité d’amidon, afin de pallier à la dégradation de la qualité des fibres (jusqu’à 5 % au lieu de 2,8 % environ)

Les 25 % restants sont consacrés à l’industrie chimique : solvants, enzymes, molécules à usage médical…

En 2007, 2 à 3 % de l’amidon est utilisé pour la production du bioéthanol.

 

Notre bioplastique est sélectionné et développé par le bureau d'étude AUTEM éco-matériaux.


PayPal

Suis-moi sur Pinterest